Protège dents. Comment choisir et comparatif

Si aujourd’hui de nombreux sportifs utilisent des protèges-dents, par exemple au rugby ou au basket, c’est bien pour la boxe que ce drôle d’accessoire a été imaginé. C’est en effet le docteur Woolf Krause, un dentiste de Londres, qui inventa en 1890 le tout premier protège-dents. Il voulait protéger les boxeurs des coupures ou des lacérations de lèvres. Il aura toutefois fallu attendre les années 1970 pour que le protège-dents moderne que l’on connaît aujourd’hui fasse son apparition. Désormais, on trouve des accessoires de ce type à tous les prix, et vraiment performants. 

Comparatif des meilleurs protèges-dents en 2018

Venum Challenger Amani Fitness Shock Doctor
protege dents pas cher protege dents pas cher protege dents pas cher
Type Semi-adaptable thermo-formé Semi-adaptable thermo-formé Semi-adaptable thermo-formé
Simple ou double Simple Simple Simple
Prix €€
€€
€€

À quoi sert le protège-dents ?

Il est conçu pour réduire autant que possible les risques de traumatisme sur les dents antérieures, et tout particulièrement au niveau des maxillaires. Il va séparer les dents pour ne pas qu’elle touchent les joues, la langue, les lèvres, et les muqueuses. On évitera ainsi de se mordre une de ces zones lors d’un choc violent qui pourrait causer beaucoup de dégâts.

Le protège-dents va également prévenir le choc entre les dents du bas et les dents du haut, et éviter ainsi une facture mandibulaire, tout en prévenant des dommages au niveau des cervicales et les commotions cérébrales.

Il ne protège donc pas seulement les dents du boxeur mais toute la mâchoire et bien plus encore. C’est pour cela qu’il est absolument obligatoire dans la plupart des sports de combat, que ce soit la boxe, la boxe thaï ou encore le kickboxing.

Le choix d’un protège-dents

On trouve plusieurs types de protège-dents. On va pouvoir choisir selon notre profil d’utilisateur, d’après notre âge, le port d’une prothèse dentaire, ou d’après le sport que l’on pratique.

Le protège-dents standard non-adaptable

Il est vendu dans tous les magasins de sports ou les rayons orientés “sport” des grands magasins. Il est généralement proposé en 3 tailles, petite, moyenne ou grande. C’est le moins cher des protèges-dents, et forcément ce n’est pas le plus efficace, mais il sera largement suffisant pour des entraînements où les coups sont portés mais pas appuyés.

La protection est assez faible, la tenue en bouche n’est pas toujours optimale, et il va trop souvent empêcher la respiration du sportif. Vous pouvez l’utiliser si vous êtes amateur et que vos entraînements ne sont pas orientés vers le combat à proprement parler. Personnellement, je ne conseille pas ce type de protège-dents qui à mon avis n’a que très peu d’intérêt.

Le protège-dents semi-adaptable préformé

Il n’est pas complètement personnalisé, fabriqué de manière industrielle, et on le trouve également dans les magasins de sport. Il est en revanche adaptable au sportif qui va l’utiliser. Pour cela, il suffit de le ramollir en versant de l’eau très chaude dessus, puis de le tremper dans l’eau froide 1 seconde pour le refroidir et le mettre en bouche. Il va ainsi prendre la forme de nos dents pour être adapté aussi bien que possible à notre morphologie dentaire.

Il faut bien suivre la notice et respecter toutes les étapes correctement pour que l’adaptation se fasse aussi bien que possible. Dans le cas contraire, la protection ne sera évidemment pas optimale. Par contre, si on le fait bien, alors le protège-dents fera parfaitement son boulot et il sera en plus très confortable.

C’est à mon avis le meilleur choix à faire lorsqu’on est amateur. Ça ne coûte pas très cher, on peut donc en changer facilement. C’est évidemment idéal pour les enfants dont la morphologie n’est pas encore complètement établie, et qui ne peuvent donc pas opter pour un protège-dents sur mesure.

Le protège-dents sur mesure

C’est évidemment le top du top pour un adulte dont la croissance est terminée. Il est fabriqué sur-mesure, après une prise d’empreintes par votre dentiste de vos mâchoires. Il sera parfaitement stable, très protecteur, et offrira un confort évidemment optimal. En revanche, il coûte beaucoup plus cher.

Si vous êtes professionnel ou que vous combattez à un bon niveau en compétition, alors vous aurez besoin de ce type d’équipement sur mesure. Dans le cas contraire, c’est une dépense qui n’aura pas réellement d’utilité.

La couleur

C’est finalement le seul point de détail que l’on peut choisir. En effet, la plupart des fabricants proposent de nombreuses couleurs différentes pour que tout le monde puisse trouver son bonheur. Attention toutefois, dans de nombreux sports de contacts, notamment à la boxe, le protège-dents rouge n’est pas autorisé.

Pourquoi porter son protège-dents à l’entraînement

Si vous comptez combattre, même de manière assez souple et sans appuyer les coups, alors le protège-dents est indispensable. Si vous êtes dans un club sérieux, le responsable des lieux ne manquera pas de vous le rappeler.

C’est également un accessoire pour augmenter vos performances. En effet, plusieurs études ont démontré que s’entraîner avec un protège-dents est toujours bénéfique, mais si on ne boxe pas et qu’on ne fait que courir. Il oblige une respiration nasale plus importante, et augmente la capacité pulmonaire de ceux qui le portent lors de leurs sessions.

Il permettrait également de modifier votre posture corporelle en répartissant de manière équilibrée les pressions et les points de contact sur les dents. Cela doit permettre de gagner en résistance, mais également en force.

Un entretien régulier

Comme pour l’essentiel du matériel indispensable à la boxe, que ce soit les gants ou les bandages, le protège-dents nécessite un entretien régulier. On doit le laver après chaque utilisation au savon et à l’eau. Il faut ensuite correctement le sécher, et le laisser dans une boîte, si possible perforée pour qu’il prenne toujours un peu l’air.

Si votre protège-dents sent mauvais avant utilisation, c’est que vous l’avez probablement mal nettoyé avant de le ranger la dernière fois, et que des bactéries se sont formées. Soyez donc méticuleux et n’oubliez pas de bien le laver après chacun de vos entraînements.