Krav-Maga

s-combat-krav-maga

Le Krav-Maga n’est pas un sport comme la boxe anglaise, le judo ou encore le karaté. C’est réellement une méthode d’autodéfense qui combine des techniques provenant de plusieurs disciplines, que ce soit le muay-thaï, le ju-jitsu ou encore la lutte. Krav-maga signifie littéralement « combat rapproché » en hébreux, il a été inventé par Lmi Lichtenfeld en 1930 à Bratislava.

À la base, ce type de combat fut élaboré pour les services de sécurité et les unités spéciales de l’armée israélienne. Le Krav-maga est resté secret-défense jusqu’en 1964, et depuis il a été adopté par de nombreux services de ce sécurité, tels que le FBI américain, le SAS au Royaume-Uni, ou encore le GIGN et le RAID en France. Désormais, on trouve des écoles de qui nous permettent d’apprendre le krav-maga, mais il n’y a pas de compétitions du fait du réalisme du combat réel qui exclut forcément toute règle.

krav maga technique

Objectif du krav-maga

Le but lorsqu’on étudie et pratique le krav-maga, est d’apprendre à se défendre en un minimum de temps de formation. Il ne s’agit pas d’un art martial qui nécessite un apprentissage très long, mais bien une méthode d’autodéfense efficace qui doit nous apprendre à réagir rapidement en cas d’agression et dans n’importe qu’elle situation.

Il n’y a pas d’objectif à long terme de faire de la compétition et cette méthode devait être à la base inculquée à des soldats le plus rapidement possible pour savoir comment se battre au corps au corps s’ils y étaient confrontés. Posséder des qualités physiques exceptionnelles n’est absolument pas nécessaire, tout le monde peut apprendre. C’est réellement la simplicité de ce type de méthode qui est déterminante.

Le fondateur fixe à l’origine sept principes du krav-maga pour le combat mais aussi pour le bon sens. Le premier est « d’éviter de se retrouver dans une situation de dangereuse ». On ne doit pas provoquer inutilement du danger en passant dans un quartier dangereux, en faisant de l’auto-stop ou en provoquant des personnes louches… Le krav maga nous apprend donc à nous éloigner du danger.

Il nous apprend aussi à y faire face en basant nos techniques de défenses sur « les réflexes naturels ». Contrairement à certaines disciplines où chaque geste doit être beau, ici seules l’efficacité et la rapidité d’exécution ont de l’importance. On doit se défendre ou attaquer par la voie la plus courte depuis notre position de départ. Il faudra également « prendre le moins de risques possibles pour nous-même ». Le krav maga doit enseigner à « frapper les zones sensibles », comme les yeux, la gorge ou les parties génitales, afin de mettre hors d’état de nuire notre opposant.

Il est possible « d’utiliser tous les objets à notre portée », et les armes naturelles du corps en dernier recours. Il n’y a donc aucune limite, pas de loi ou de règle à respecter, si ce n’est celle de rester en vie. « Tous les coups sont permis », mais le dernier principe est tout de même de chercher à rester dans la légitime défense. On ne frappera donc plus un adversaire déjà KO ou qui se rend.

La priorité du krav-maga

Vous l’aurez compris, le but prioritaire de cette méthode de combat est d’apprendre à se défendre à se sortir de nombreuses situations. On va donc apprendre un éventail complet de techniques incapacitantes et même létales pour certaines. Toutes les techniques sont relativement simples à maîtriser et toujours efficaces.

Les techniques de combat du krav maga sont toujours en évolution, et ce sont théoriquement les plus dangereuses, efficaces et simples que le corps humain peut apprendre. C’est d’ailleurs ce que nous rappelle la devise du krav-maga qui est : Simplicité, rapidité, efficacité.

Les techniques sont éprouvées et améliorées au maximum pour être adaptées et réalisables dans des conditions de stress total, et sur un ennemi qui ne se laisse pas faire. Encore une fois, on ne parle pas de sport ici, mais bien de combat réel. L’unique priorité est donc de se débarrasser d’une menace avant d’être soi-même blessé ou tué.

Dans une situation de danger, on va apprendre à réagir immédiatement avec autant de force que nécessaire. L’objectif sera parfois de déconcentrer un adversaire, ou bien de le faire fuir, de l’immobiliser au sol, de la neutraliser, et dans un cas extrême de le tuer. Cependant, en club, on apprendra simplement à se défendre, les techniques létales sont en principe réservées à l’armée, voir dans certains cas à quelques services de police.

krav maga regles

Entraînement et progression

Comme expliqué un peu plus haut, les combattants n’apprennent pas à respecter quelques règles que ce soit. L’entraînement ne vous met pas en situation de rencontre avec un pratiquant de votre discipline, mais bien avec un agresseur. Il est donc enseigné à réagir en cas d’attaque surprise, de combattre un adversaire armé d’un couteau ou d’une batte de base-ball ou encore d’une arme à feu.

Vous apprendre à anticiper et à éviter la sortie d’une arme par votre agresseur, ou encore à combattre contre plusieurs adversaires, à vous sortir d’une situation d’encerclement, ou encore à protéger une tierce personne.

Plus encore, le krav maga va vous permettre d’acquérir certaines techniques aussi bien verbales que physiques pour répondre à une situation qui peut possiblement dégénérer en combat. Au final, le pratiquant va améliorer ses réflexes, sa fluidité d’exécution, sa rapidité de mouvement et sa précision. Le corps doit devenir une arme dans certaine situation bien précise, mais il faudra acquérir également de la détermination, et de la maîtrise de soi pour apporter une réponse adaptée à l’agression.

Le self-defense

C’est par l’auto-défense que les élèves débutent toujours. On y apprend de nombreuses techniques pour apprendre à se défendre en cas d’une agression. L’objectif sera toujours de prendre le dessus sur son ou ses assaillant(s), tout en évitant surtout d’être blessé. L’élève apprend donc à répondre à tous les types d’agression : coup de pied ou coup de poing, prise par derrière, étouffement, mise au sol, etc. Il va également apprendre à se défendre dans des situations inconfortables mais potentiellement possibles. Par exemple, dans une position assise, un lieu étroit, ou encore dans l’obscurité.

Le combat

On apprend réellement à combattre lorsqu’on maîtrise déjà bien les techniques d’autodéfense. Ici on va donc aussi apprendre à attaquer afin de pouvoir neutraliser un individu dangereux avant qu’il ne commette son acte. On va donc apprendre les feintes et les esquives, les blocages, les attaques et les contres, mais également la dimension psychologique et particulièrement stressante d’un combat.

Il y a plusieurs phases et types d’entraînement au combat :

  • Le combat technique : On apprend et on répète les mouvements et les enchaînements. On peut travailler seul, contre un sac de frappe, ou sur un adversaire qui ne fait que subir les coups. La vitesse est lente, on travaille simplement la répétition et les méthodes.
  • Le combat souple : Le rythme est plus rapide et l’adversaire répond, mais les coups ne sont pas appuyés. Cela permet de travailler toujours nos techniques de manière plus rapide, mais également de gérer les distances ou d’améliorer nos qualités de visions et de coordination sans risque de se blesser.
  • Le combat appuyé : Ici on cherche à se confronter à nos capacités physiques. Le souffle et le stress sont mis à l’épreuve. Les coups sont portés mais aussi reçus. On combat aussi rapidement que l’on peut.
  • Le combat dur : Ici, on se retrouve complètement en situation de combat. On va alors donner son maximum pour faire mal à l’adversaire, en évitant qu’il ne nous fasse encore plus mal. Ce type de combat est très encadré et réservé aux pratiquants expérimentés. Le stress et la peur seront à leur maximum et il faudra chercher à garder sa lucidité.

krav maga techniques

Les grades

Il faut tout d’abord savoir qu’on ne peut pas apprendre le krav-maga avant l’âge de 15 ans. Ensuite, aussi bien les hommes que les femmes, les grands ou les petits, les maigres ou les gros, peuvent venir apprendre les techniques de cette méthode de combat.

Le krav-maga s’est inspiré de nombreux art martiaux pour les différentes techniques d’attaque ou de défense, et il en est de même pour les grades et la progression. On obtient donc, comme au judo ou au karaté, une ceinture de couleur différente au fil de notre évolution en tant que combattant. On débute donc avec la ceinture blanche, puis dans l’ordre, la jaune, l’orange, la verte, la bleue, la marron et enfin la noire. Il y a un système de barrette pour noter l’évolution entre deux ceintures et on trouve 5 grades différents après la ceinture noire.

Championnat de krav-maga

Il n’y a pas de combat à proprement parler dans une compétition de krav-maga. Différentes écoles sont présentes et les compétiteurs réalisent des démonstrations d’1 minute 30 secondes où ils cherchent à placer un maximum de techniques.

Un jury évalue ensuite la pertinence des enchaînements ainsi que les choix des techniques. La bonne réalisation, la fluidité, et la rapidité d’exécution sont jugées et les pratiquants obtiennent des notes. Celui qui obtient la meilleure note gagne le titre de champion.

Les légendes du krav-maga

Lmi Lichtenfeld

krav maga fondateur Lmi Lichtenfeld est né en 1910 à Budapest, mais il passera sa jeunesse à Bratislava. Son père est un détective et un instructeur de self-defense, mais également un ancien acrobate de cirque et surtout un lutteur. Très rapidement Lmi est donc poussé vers les sports de combat tels que la boxe et la lutte. Il est notamment très doué pour cette dernière discipline. À 18 ans il gagne alors le championnat junior en Slovaquie et un an après il gagne le même titre chez les adultes, dans deux catégories de poids différentes. Il devient la même année champion national de boxe et il se permet même de gagner une compétition internationale de gymnastique. C’est réellement un surdoué du sport.

De 1936 à 1940, il se consacre à la lutte et gagne de nombreux prix et médailles en Europe. Il est alors considéré comme l’un des meilleurs lutteurs du vieux continent. Cependant, le fascisme et l’antisémitisme monte et Lmi doit se battre trop souvent dans la rue. Des extrémistes nazis cherchent à entrer dans le quartier juif de la ville, et Lmi cherchent alors avec des amis à lui a repousser les assauts. C’est durant ces combats que naissent les premiers principes du krav-maga. Lmi devra finalement fuir son pays pour rejoindre Israël. Il va alors enseigner son type de lutte aux militaires israéliens, puis quelques années il adapte la pratique aux besoins civils. Le krav maga tel qu’on le connaît aujourd’hui été né.

Eyal Yanilov

krav maga legendeC’est un instructeur israélien né en 1959 qui est considéré comme l’un des plus grands experts de cette méthode de combat. Il a étudié avec le créateur Lmi Lichtenfeld, et il est probablement son meilleur élève et il aura obtenu le plus haut niveau accordé par son maître, à savoir Master niveau 3 ainsi que le diplôme d’excellence. Eyal Yanilov aura démocratisé le krav maga dans les années 90 en l’important dans plus de 40 pays où il aura effectué des démonstrations.

Il est le cofondateur de la fédération internationale de krav maga qui voit le jour en 1996, avec d’autres élèves de Lmi Lichtenfeld. Il fondera également Krav Maga Global. Enfin, il fut chef instructeur pour l’armée israélienne de 1996 à 2010, il aura formé de nombreux soldats à la maîtrise de cette technique de combat.

Roy Elghanayan

krav maga championDés 6 ans, il débute les arts martiaux dans un quartier à côté de Tel Aviv. C’est un surdoué qui apprend tout très rapidement. À 18 ans, il rejoint obligatoirement l’armée, et il apprend le krav maga où il gagnera deux fois de suite le championnat. Il devient alors tout naturellement instructeur des forces spéciales du Tsahal. Roy est également à la tête d’un programme tactique de krav maga pour les unités d’élites et il créait un programme toujours en vigueur de nos jours.

Il fera ensuite plusieurs séminaires et participera au championnat du monde en 2013 et 2014 où il impressionne absolument tout le monde par sa capacité à désarmer efficacement avec beaucoup de réalisme et surtout une rapidité incroyable tous ses adversaires. Il aura réellement fait évoluer encore un peu plus les techniques de défense pour les rendre plus efficaces.