February 12, 2019

La course matinale : l’entraînement indispensable du boxeur

footing-matinal

Les sports de combat, mettant à contribution tout l’organisme, cela nécessitent de s’échauffer sérieusement. Le footing matinal constitue donc le premier test d’endurance de la journée. Il prépare aussi bien l’esprit que le corps à affronter une journée exigeante. Pour être un combattant digne de ce nom, il faut effectuer des entraînements rigoureux en amont. Cela passe notamment par la course à pied qui s’avère être un entraînement très efficient sur de nombreux points.

Souvent peu appréciée par les boxeurs, la course matinale a pourtant bien des bienfaits et est essentielle pour votre condition physique. Pour vous motiver, équipez-vous bien, placez votre smartphone dans un brassard de sport, enfilez vos écouteurs et foncez !

Idéale pour développer son endurance, capacité physique hautement indispensable lorsque l’on fait de la boxe, la course est l’entraînement indispensable du boxeur. Programmez-la de préférence avant le petit-déjeuner. Si vous avez du temps et que vous espérez progresser dans le monde de la boxe, prévoyez un véritable jogging de 30 à 60 minutes.

Pour développer son endurance physique mais également psychologique, il peut être intéressant de courir sur des longues distances. En effet, les sports de combat ne se jouent pas uniquement sur les compétences physiques, mais également sur la force mentale et la motivation. Notre force psychologique permet souvent de prendre le dessus sur un corps fatigué et c’est elle qui vous permettra de tenir jusqu’à la fin du combat. Les longues courses dynamiques et régulières permettent donc de vous pousser dans vos retranchements, d’expérimenter la fatigue, la douleur musculaire. L’objectif est d’arriver à contrôler vos faiblesses et ainsi forger votre esprit.

Il est aussi recommandé d’utiliser la course avec des temps fragmentés. Le HIIT ou High Intensity Interval Training est un entraînement composé de phases d’accélération et de décélération. Le format de séance est alors court et très dynamique, l’objectif étant de faire grimper votre rythme cardiaque au maximum sur les efforts intenses et le ralentir sur la phase de décélération. Ce ralentissement permet d’éviter la production d’acide lactique, qui est à l’origine des contractions musculaires, et des joyeuses courbatures. Facile à mettre en place, le HIIT peut être appliqué à la course à pied en alternant des phases de 30 secondes d’accélération avec des phases de récupération active (marche) de 1 minute 30. Cette technique vous permet d’entraîner votre corps et les muscles à une pratique sportive intense et ainsi développer de bonnes capacités de récupération active, qui vous seront plus qu’utiles sur le ring.

Enfin, prévoyez de temps à autre des joggings de “récupération”. Réduisez alors votre vitesse et veillez à ne pas dépasser les 75% de votre fréquence cardiaque maximale. Au niveau de la longueur des entraînements, vous pouvez tout à fait augmenter la durée de ces footings « lents » jusqu’à une heure. Cela contribuera pleinement à améliorer votre endurance tout en douceur. Les matins où vous avez un petit coup de mou, il est en effet préférable de vous ménager et de réserver les efforts intensifs à votre sport de prédilection, la boxe !

 

Dadavyd